Vos frais de séjour

Même si la sécurité sociale et les mutuelles remboursent une partie de vos frais de séjour, l’hôpital n’est pas gratuit !

Frais de séjour

Si vous êtes assuré social

Vous serez pris en charge par l’assurance maladie à hauteur de 80 % des tarifs de prestation en vigueur au CMCK. Les 20 % restant constituent le ticket modérateur, auquel se rajoute le forfait journalier. Si vous êtes exonéré(e) du versement du ticket modérateur, seul le forfait journalier reste à votre charge.
Si vous êtes affilié(e) à une mutuelle ou si vous bénéficiez de la CMU complémentaire, celle-ci peut verser pour vous la totalité du ticket modérateur et du forfait journalier.

Si vous n'êtes pas assuré social

Vous paierez l'intégralité des frais d'hospitalisation. Les personnes sans protection sociale peuvent bénéficier des soins requis par leur état de santé. Pour financer ces soins, elles peuvent rencontrer, dès que leur prise en charge est organisée à l'hôpital, une assistante sociale qui les informera et les orientera pour accéder à une protection sociale adaptée à leur situation. Le règlement des sommes qui restent à votre charge vous sera demandé dans tous les autres cas.

Les transports sanitaires

Uniquement sur avis médical, une demande de prise en charge peut être effectuée par le CMCK afin que vous puissiez bénéficier d’un transport. Les frais liés à ce transport pourront éventuellement être pris en charge par votre couverture sociale.

Dans certains cas, vous êtes pris en charge à 100 %

  • A partir du 31è jour consécutif d’hospitalisation.
  • Vous devez être hospitalisée pendant les 4 derniers mois de votre grossesse, ou pendant 12 jours après.
  • Pour votre nouveau-né, s'il est hospitalisé dans les 30 jours suivant sa naissance.
  • Vous êtes hospitalisé(e) en raison d'un accident du travail ou d'une maladie professionnelle.
  • Vous êtes hospitalisé(e) en raison d'une affection de longue durée (attention : le forfait journalier reste à votre charge).
  • Vous êtes titulaire d'une pension d'invalidité, d'une pension de veuf ou veuve invalide, d'une pension vieillesse qui a remplacé votre pension d'invalidité, ou d'une pension militaire.
  • Vous bénéficiez de la CMU complémentaire ou de l'aide médicale de l'État ou d’une mutuelle couvrant à 100 % vos frais d’hospitalisation.
  • Vous percevez une rente pour un accident du travail (avec un taux d'incapacité égal ou supérieur à 66,66 %). Vos ayants droit bénéficient eux aussi de cette prise en charge à 100 %.
  • Vous dépendez du régime d'Alsace-Moselle.