Anesthésie Pédiatrique à Kourou

La procédure d’anesthésie est souvent lourde à traverser pour les patients. Il est donc aisé de comprendre que l’anesthésie puisse être effrayante pour des enfants.

L’anesthésie pédiatrique concerne les enfants de 0 à 15 ans et peut naturellement être un facteur d’appréhension et de peur pour ces derniers, comme pour leurs parents.

Toutefois, l’équipe anesthésiste du CMCK de Kourou s’engage à donner toutes les informations nécessaires aux enfants et à leurs parents afin que l’acte médical se déroule dans la sérénité.

La consultation d’anesthésie pédiatrique préopératoire

Comme pour n’importe quel patient, tout acte d’anesthésie nécessite une consultation préalable qui a lieu plusieurs jours avant l’opération.

Au cours de cette consultation, le médecin anesthésiste reçoit l’enfant et ses parents afin de les rassurer sur la procédure médicale et de faire le point sur l’état de santé de l’enfant. C’est également l’occasion de déterminer le type d’anesthésie qui sera requis au cours de l’opération chirurgicale.

Pour les parents comme pour l’enfant, cette consultation est l’occasion de poser toutes leurs questions au regard de l’anesthésie. Cela leur permet d’être rassurés et de lever leurs doutes sur la procédure et ses suites.

Le déroulement de l’anesthésie pédiatrique

Le rôle de l’équipe pédiatrique et des anesthésistes est de faire en sorte que l’enfant soit apaisé dès l’entrée au bloc.

Pour faire tomber la peur et l’appréhension de l’enfant, il n’est pas rare que les spécialistes administrent des calmants ; pour les nourrissons cela se traduit généralement par un suppositoire tandis que les enfants plus âgés se verront prescrire un léger tranquillisant.

L’anesthésie pédiatrique peut prendre deux formes :

  • L’induction par masque
  • L’injection par intraveineuse

La première méthode est sans aucun doute la plus utilisée, son côté ludique permet aux enfants de se concentrer sur le ballon à gonfler avant de s’endormir tranquillement.

L’injection médicamenteuse quant à elle nécessite la mise en place d’une perfusion ce qui peut entrainer des douleurs. Cette technique est utilisée sur les enfants plus âgés, entre 6 et 15 ans.

Les suites de l’anesthésie des enfants

Au terme de l’opération chirurgicale de l’enfant, celui-ci est conduit en salle de réveil dans laquelle seront contrôlés ses divers paramètres vitaux.

C’est également dans la salle de réveil que les médecins administreront des antidouleurs à l’enfant afin de limiter et de soigner les douleurs faisant suite à l’opération.

La présence des parents au réveil de leur enfant est primordiale afin de le rassurer et de lui dire que tout s’est bien déroulé.